bonjour,

après une longue absence me revoici avec ce texte qui date de quelques mois mais qui est malheureusement toujours d'actualité quelquepart .

bonne lecture

Maaho

 

VENDREDI 13

 

Un vendredi soir

Dans la capitale

Folie exutoire

Liesse vespérale

 

Des éclats de rire

Et de l’insouciance

De la joie de vivre

Et de l’innocence

 

Soudain c’est l’horreur

Le temps s’est figé

Le temps de la peur

Du deuil partagé

 

Un vendredi noir

Gravé à jamais

De triste mémoire

Trop de sang versé

 

J’ai le cœur qui saigne devant mon écran

J’ai le cœur qui pleure devant tout ce sang

 

Les vies sacrifiées

Passent la centaine

Il y a des milliers

De cœurs dans la peine

 

Un peuple meurtri

Des destins brisés

Des proches partis

Des espoirs volés

 

Un mari, un frère

Un oncle, un cousin

Un ami, un père

Un fils, un voisin

 

Finis le bonheur

Nos joies et nos rires

Reste la douleur

Et le souvenir

 

J’ai le cœur qui saigne devant mon écran

J’ai le cœur qui pleure devant tout ce sang